moringa oleifera-superlégume

  • moringa-fleurs-super-legume
  • moringa-feuilles

Dans les contreforts de l’Himalaya, à l'extreme nord de l’Inde, un certain arbre a longtemps honoré la région de ses fruits miraculeux. car il est de fait presque entièrement comestible. Il peut pousser avec peu d'eau et contient plus de nutriments que les oranges, les carottes et le lait reunis.

Il est d' aspect plutôt frele, mais en réalité tout sauf fragile et à réussi a s'installer sur tous les continents.
Moringa oleifera fait bien partie de la nouvelle vague de super-légumes exotiques tant recherchés par les permaculteurs.

C'est un ornithorynque botanique car étant de l'ordre des Brassicassées, cela en fait un parent éloigné du chou et de la papaye.
 Ses racines ont vraiment le goût de son cousin le raifort . 
Son fruit, un légume indien populaire, ressemble à un croisement entre un gombo et un haricot à la saveur d'asperges. 
Ses fleurs cuites imitent les champignons, tandis que ses feuilles évoquent les épinards et la laitue. 
Ses graines immatures sont utilisées comme des pois et, si elles sont frites à maturité, ressemblent à des cacahuètes.
En fait, il est difficile de trouver une partie du Moringa qui ne soit pas comestible. Même l'écorce est parfois prise en interne pour la diarrhée. Mais cela ne surprend pas les locaux, qui le considèrent comme une pharmacie vivante. Moringa s'est avéré être un arsenal polyvalent qui dispense certains des meilleurs secrets de la nature. Pendant des siècles, il a été utilisé dans la médecine ayurvédique pour traiter une foule de maladies, notamment l'anémie, la bronchite, les tumeurs, le scorbut et les infections cutanées.

c'est de surcroit une belle plante tout en finesse qui a le seule inconvenient d'etre frileux, des gelés modérés seront tolérés mais notre subtropical necessite une aclimatation sérieuse et progressive, d'ailleur il ne depasse que rarement les 2 métres chez nous.
On peut toutefois le cultiver en annuel car il fleurit dans l'année.